14 mai 2008 3 14 /05 /mai /2008 12:12
jardinty6.jpg
Sa caravelle s'étant un jour échouée sur une plage de Paris,
 Une princesse aux pieds nus des milles et une nuit de Calabre débarqua dans la ville.

Le peuple accourut, la trouva si belle
Qu'il la retint prisonnière dans une vieille tour de Montmartre
Alors elle se mit à chanter l'amour, la joie et la liberté des autres.

Et ses chansons volaient de fenêtre en fenêtre, de rue en rue
Et bientôt dépassèrent les murailles de la ville
Pour porter jusqu'au bout du monde,
La poésie simple, tendre, émouvante et parfois déchirante de son âme

Cette princesse là s'appelait Dalida.


- Pierre Delanoë -

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Autres...
commenter cet article

commentaires

fan de dalida 28/06/2008 13:01

ouah très beau poème! tu sais d'ou ça vient , un livre...?

Dalida Forever 29/06/2008 16:01


Non, Pierre Delanoë, parolier qui a beaucoup écrit pour Dalida, a prononcé ce poème dans une émission dans les années 1980.


Présentation

  • : Dalida, Eternelle...
  • Dalida, Eternelle...
  • : Le blog de référence consacré à la mythique DALIDA. Biographie en français et en anglais, pages thématiques, de nombreuses photos et vidéos... Toute l'histoire et l'actualité de son œuvre en un blog.
  • Contact