21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 13:06
En 1974, à l'occasion du passage mythique à l'Olympia de Dalida, Maurice Béjart, grand chorégraphe et danseur français, élu membre de l'Académie des Beaux-arts française en 1994, explique ce qu'est pour lui un véritable artiste dans une courte critique publiée sur le programme des concerts de Dalida.

Ce petit texte admirable, que vous pouvez lire ci-dessous, est digne d'intérêt puisqu'il reprend exactement et précisément les valeurs primordiales de l'exemplarité d'un artiste. En effet, la pureté, la culture, l'humilité, la sincérité et surtout le fait de rester soi-même sont les valeurs essentielles de l'artiste avec un grand « A », et que malheureusement, de moins en moins de chanteurs semblent prendre en compte aujourd'hui...

Nous sommes dans une société de pure consommation, et ce depuis les Trente Glorieuses, mais cette mentalité n'atteint les artistes que depuis les années 1980, qui ont fait déchanter les chanteurs intellectuels au profit de chansons « faciles », superficielles et manquant généralement d'intérêt culturel. Et ce phénomène n'est pas encore terminé, même s'il s'est quelque peu atténué ces dix dernières années... Auparavant, les artistes chantaient pour le plaisir de chanter, pour apporter du bonheur aux gens, ou pour les émouvoir - et Dalida a su le faire tout au long de sa carrière, tout comme Barbara, Brel, Brassens, Aznavour, Gainsbourg ou encore Piaf - alors qu'aujourd'hui, la cupidité a ôté toute miette d'émotion de l'interprétation de ces nouveaux artistes, d'ailleurs aussi éphémères qu'un papillon... Et c'est bien regrettable : à croire que le temps de la vraie Chanson est définitivement révolu...


« Elle est avant tout un être humain, un regard sincère, une fièvre ardente de pureté, une soif de connaître, une volonté de parfaire son travail comme sa vie. Mais son travail n'est-il pas sa vie ? C'est que la chanson derrière l'éclat factice qu'une certaine publicité jette en paillettes aux yeux du public, reste une école infaillible pour ceux qui savent rester eux-mêmes et ne pas céder au mirage de la « vedette ». Chaque soir, le public décape les maquillages, décoiffe les stars et déchire les fourreaux de satin pour aller jusqu'au cœur, jusqu'au point où s'arrêtent les limites insolentes du faux-semblant, pour découvrir cette parcelle de l'être que nous possédons tous à égalité et que Dalida chante... simplement. »

Maurice Béjart, programme de l'Olympia 1974.



Partager cet article

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Presse & écrits
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dalida, Eternelle...
  • Dalida, Eternelle...
  • : Le blog de référence consacré à la mythique DALIDA. Biographie en français et en anglais, pages thématiques, de nombreuses photos et vidéos... Toute l'histoire et l'actualité de son œuvre en un blog.
  • Contact