2 novembre 2009 1 02 /11 /novembre /2009 18:44



Cimetière de Montmartre, 1er Novembre 2009

"Une pensée pour Dalida..."
Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Autres...
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 14:45
À partir du 16 novembre, découvrez pour la première fois réunis tous les titres mythiques de Dalida en arabe égyptien.

13 titres remasterisés en versions originales et réorchestrées dont un titre version 2009...


1 - Helwa ya baladi
(Original en Égyptien) 
2 - Akhsan nass
(Original en Égyptien) 
3 - Salma ya salama
(Original en Égyptien) 
4 - Lebnan
(Original en Libanais) 
5 - Aghani aghani
(Original en Égyptien) 
6 - Gamil el soura
(Original en Égyptien) 
7 - Flamenco
("Oriental" Duo Italo-Égyptien) Remix
8 - Salma ya salama
("Sueño Flamenco" Duo Hispano-Égyptien) Remix 
9 - Aghani Aghani “Gitano, Gitano”
(Duo Hispano-Égyptien) Remix 
10 - Helwa ya baladi
(En Égyptien) Remix version 2009 
11 - Akhsan nass
(En Égyptien) Remix 
12 - Io T'Amerò “Tres Palabras”
(Duo en Espagnol) Remix 
13 - Dalida Dalida “Hommage de l’Égypte à Dalida"
(Medley en Égyptien)

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 21:17
Deux ans après sa tentative de suicide, une Dalida très spirituelle, simple, épurée, les cheveux en chignon, se livre, réfléchit sur elle-même et sur les autres, en compagnie du philosophe Arnaud Desjardins, l'un des premiers occidentaux à faire découvrir aux Français, au travers de documents télévisés, quelques grandes traditions spirituelles méconnues des Européens telles que l'hindouisme, le bouddhisme tibétain, le zen ou le soufisme.
Assurément l'un des plus beaux entretiens que Dalida ait pu nous laisser en héritage, à la fois émouvant et sincère. À écouter et à méditer...





Quelques citations majeures issues de cet entretien :

"Je crois que, pour moi, la chose la plus importante, c’est l’amour ; [...] L'Amour qui grandit, l'Amour qui libère, pas celui qui attache, l'Amour pour les autres et pas pour moi..."

"Je suis partie pour rejoindre une âme et je me suis retrouvée devant moi-même, mon âme."

"On a tous en nous-mêmes un Trésor que l’on ne connaît pas…"

"Il ne faut jamais désespérer : au fond du désespoir luit toujours la lumière. Il faut toujours espérer..."
Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Vidéos
commenter cet article
9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 09:32
En 1974, alors que les émissions de variété des Carpentiers sont en plein essor à la télévision française, un des nombreux « Numéro Un Dalida » est tourné et montre pour la première fois aux téléspectateurs son talent de meneuse de revue. En effet, une chanson inédite est enregistrée exclusivement pour l’émission : il s’agit de « C’est Vrai », une ritournelle populaire dans laquelle Dalida dévoile sa personnalité et se défend de certains propos que lui adressent les médias et ses détracteurs « depuis bientôt vingt ans », le tout sur un ton humoristique en faisant référence à la chanteuse et danseuse des années 1920 Mistinguett. Dalida y apparaît avec sa classe de toujours, les cheveux ondulés, vêtue d’une robe noire étincelante et de gants de velours créés pour l’occasion ; elle est entourée de danseurs et danseuses en tenue de soirée.

1974 : PREMIERE VERSION


" (...) Je ne manque pas d'air

N'en déplaise à ceux qui m'enterrent

Depuis bientôt vingt ans

On peut bien dire ce qu'on voudra

Je ne serais pas Dalida

Si j'étais pas comme ça

 

On dit quand mes soucis s'envolent :

'C'est Freud qui la console'

C'est vrai, c'est vrai,

On dit que j'ai des goûts mystiques

Des choix philosophiques

C'est vrai, c'est vrai

 

J'aime les ritournelles intellectuelles

"Paroles Paroles" et "Bambino" aussi

On peut bien dire ce qu'on voudra

Je ne serais pas Dalida

Si j'étais pas comme ça (...) "


Cinq ans plus tard, alors que le disco est à son apogée, Dalida décide de contrecarrer cette mode et enregistre cette fois-ci une version définitive de la chanson sur un tempo plus rapide ; elle choisit également de changer quelques paroles, ainsi que le titre, qui devient "Comme disait Mistinguett"… La chanson se place très rapidement numéro un au hit-parade pendant plusieurs semaines : Dalida en fait un de ses plus grands succès et parvient une nouvelle fois à imposer son style. Michel Fresnay, le couturier français fétiche des plus grandes stars françaises et internationales, lui conçoit une tenue totalement inédite qu’elle portera à chaque fois qu’elle interprétera la chanson sur scène : il s’agit d’une longue cape de plumes roses brodée de strass recouvrant un body noir dévoilant sa parfaite silhouette et ses jambes de rêve, sans oublier le petit nœud papillon fétiche à la Marlène Dietrich. Cette tenue a été exposée pour la première fois en 2007, lors de l’exposition « Dalida, Une Vie », à Paris.

 

 

1979 : VERSION DEFINITIVE



C'est vrai que j'ai l'accent qui roule, des chansons qui roucoulent

C'est vrai, c'est vrai

C'est vrai que je suis Italienne, de naissance égyptienne

C'est vrai, c'est vrai

Mais je préfère Joséphine à Cléopâtre

Ménilmontant aux caves du Vatican

 

Comme le disait la Mistinguett

Je suis comme le Bon Dieu m'a faite

Et c'est très bien comme ça !

 

On dit que c'est mon frère qui chante quand je suis en vacances

Pas vrai ! Pas vrai !

On dit que pour de petits riens je bats mes musiciens

C'est vrai, c'est vrai

C'est vrai que j'aime bien les beaux garçons

Mais dans le fond je préfère les chansons

 

Comme le disait la Mistinguett

Je suis comme le Bon Dieu m'a faite

Et c'est très bien comme ça !

 

Moi tout ce que je veux c'est que l'on m'aime un peu

Et je l'avoue je suis comblée

Depuis que je suis née, depuis que j'ai chanté

J'ai des amoureux par milliers

 

On dit de moi que certains soirs, je joue Sarah Bernhardt

C'est vrai, c'est vrai

On dit que mon meilleur copain c'est Teilhard de Chardin

C'est vrai, c'est vrai

Moi j'aime les ritournelles intellectuelles

"Paroles, paroles" et le disco aussi

 

Comme le disait la Mistinguett

Je suis comme le Bon Dieu m'a faite

Et c'est très bien comme ça !

 

On dit depuis bientôt plus de vingt ans

Que je ne passerai pas le printemps

On peut bien dire ce qu'on voudra

Je ne serais pas Dalida si j'n'étais pas comme ça

On dit que tu as l'accent qui roule des chansons qui roucoulent

C'est vrai, c'est vrai

C'est vrai que tu es Italienne de naissance égyptienne

C'est vrai, c'est vrai

On dit que c'est ton frère qui chante quand tu es en vacances

Pas vrai ! Pas vrai !

 

On peut bien dire ce qu'on voudra

Je ne serais pas Dalida si j'n'étais pas comme ça

 

On peut bien dire ce qu'on voudra

Je ne serais pas Dalida si j'n'étais pas comme ça !

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Paroles - paroles...
commenter cet article
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 08:46
Le fan-club de Dalida organise cette année une deuxième réunion, cette fois-ci à Lyon, le samedi 17 octobre 2009.

Voici le programme de la journée :


La réunion aura lieu de 13h45 à 18h30 au Restaurant italien

"Le Rialto", situé au 14 Avenue Georges Pompidou 69003 Lyon

(station métro Part Dieu, à deux pas de la gare de Lyon part Dieu)


Autour d'une collation, Dalida sera évoquée et quelques documents

inédits seront présentés sur grand écran. Un quizz sera également organisé

avec de nombreux cadeaux à gagner...


Luigi Gigliotti, le neveu de Dalida, sera présent pour partager cette journée avec

les invités et dédicacer son ouvrage dédié à sa tante.


Le prix de l'entrée est de 12 euros (pour réserver ou pour avoir davantage

d'informations, rendez-vous sur le site officiel de Dalida).


À partir de 19h15, pour ceux qui le désirent, un buffet italien sera ouvert accompagné

par les chansons de notre chère artiste.

 

Le but de cette journée est avant tout de se retrouver et de partager

cette merveilleuse passion que nous avons en commun : celle que nous vouons

  à cette grande Artiste et grande Femme qu'était et restera Dalida.

 

Quelques images du cadre exceptionnel, typiquement italien, dans lequel la journée se déroulera :

 

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 16:23
En 1958, Domenico Modugno, symbole de la chanson italienne des années 1950, triomphe au festival de San Remo avec sa fameuse mélodie "Volare", reprise à la fin des années 1980 par le groupe des Gipsy Kings. Dalida, quant à elle, décide d'enregistrer une version française, "Je vole" ou "Dans le bleu du ciel bleu", caractérisée par un tempo plus lent et une musique moins jazzy et plus classique, qui deviendra un de ses plus grands succès des fifties.


Quel rêve étrange je fais chaque nuit mon chéri

Par la fenêtre le ciel vient flâner sur mon lit

Puis il m'habille de bleu des pieds jusqu'à la tête

Et je me mets à voler tout comme une alouette

 

Je vole, oh oh

Je chante oh oh oh oh

Pareil au bleu du ciel bleu

Je trouve cela merveilleux

Et je vole, je vole, je vole

Plus loin que la mer à deux pas du soleil

Je découvre là-haut dans les airs un bonheur sans pareil

Et du ciel une douce musique me chante à l'oreille

Je vole, oh oh

Je chante, oh oh oh oh

Pareil au bleu du ciel bleu

Je rêve mon cœur est heureux

 

Mais quand la lune se perd au bleu de l'horizon

Les plus jolis de nos rêves avec elle s'en vont

Pourtant le mien continue quand le jour se dévoile

Et dans le bleu de tes yeux qui scintillent d'étoiles

 

Je vole, oh oh

Je chante, oh oh oh oh

Pareille au bleu de tes yeux

Je rêve mon cœur est heureux

Et rien n'est plus merveilleux

Que d'être noyé dans tes yeux

Si bleus...

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Paroles - paroles...
commenter cet article
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 09:53
Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Vidéos
commenter cet article
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 13:49

C'est en 1976 que Dalida décide de faire construire sa villa de vacances, un petit coin de paradis situé dans les hauteurs des montagnes corses, en face du port très pittoresque de Porto Vecchio. Chaque été, lorsque son emploi du temps le lui permet, elle s'y ressource et invite toute sa famille et ses amis (la villa compte 6 chambres avec une salle de bain différente dans chacune d'elles). Ils se réunissent autour de parties endiablées de poker, de rami ou de scrabble et profitent de la piscine de 10 mètres pour se rafraîchir. "Dali", comme ses hôtes l'appellent, aime préparer de copieux dîners, en particulier des salades composées - sa spécialité - qu'ils savourent en tirant plaisir de la vue sur la mer.

Après la disparition de Dalida, la famille Gigliotti décide de revendre cette splendide demeure, tout comme celle de Montmartre ; deux endroits importants qui ranimaient en eux trop de mauvais souvenirs.

Aujourd'hui, la villa corse de Dalida (du nom de "Villa San Giorgio") est louable toute l'année, mais les prix sont assez élevés... De quoi en faire rêver plus d'un (en particulier les fans) !


DALIDA PARLE DE SA VILLA EN CORSE :



QUELQUES PHOTOS DE LA VILLA AUJOURD'HUI :




Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Histoire et anecdotes
commenter cet article
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 08:54
Dalida profite de la mer avec son compagnon Richard Chamfray en 1977.

Pour fêter l'arrivée de l'été, voici une petite ballade du début des années 1960 à laquelle seule Dalida, par sa voix chaude et son accent méditerranéen,  savait donner du charme et de la chaleur. Il s'agit de la version française de la chanson de Cliff Richard, "Summer Holiday", sortie la même année.



Nous allons nous revoir quand viendra l'été
Nous revoir chaque soir pour danser
Depuis notre enfance quand revient l'été
Nous avons toujours la chance
De nous retrouver

Dans un coin tout près d'une plage
Le soleil paraît briller pour nous
Brûlant nos cœurs au passage
Mais nous rions de tout


Délaissant nos ennuis quand revient l'été
Le ciel gris et la pluie pour rêver
Car chacun d'entre nous quand revient l'été
Voudrait oublier c'est tout
Ne pensons qu'à flirter


{Instrumental}


Et dans ce coin près d'une plage
Souvent l'amour nous prend par la main
Moi j'ai pris ta main bien sage
Sans penser à demain


Nous allons nous revoir quand viendra l'été
Toi et moi chaque soir pour s'aimer
Depuis notre enfance quand revient l'été
Nous deux nous avons la chance
De nous retrouver
Quand revient l'été

De nous retrouver


 

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Paroles - paroles...
commenter cet article
7 juin 2009 7 07 /06 /juin /2009 09:44
Une chanson magnifique dédiée à toutes les mères du monde en ce jour qui leur est consacré... Bonne fête !


Quoi de plus doux de plus tendre
Que le cœur d'une maman
Qui donc sait mieux nous comprendre
Et calmer tous nos tourments ?

Maman,
C'est pour toi seule que ce soir je chante
Maman,
Toi dont la grâce et la douceur m'enchantent
Que m'importe si l'âge a creusé ton cher visage
Et si je vois tomber peu à peu la neige sur tes cheveux
Maman tu gardes toujours ton sourire charmant
Et tout comme autrefois mon seul bonheur c'est de te dire
Maman...


Dès que j'ouvrais les paupières
Dans tes bras tu me pressais
Et parfois des nuits entières
En chantant tu me berçais...


Maman,
C'est pour toi seule que ce soir je chante
Maman,
Toi dont la grâce et la douceur m'enchantent
Que m'importe si l'âge a creusé ton cher visage
Et si je vois tomber peu à peu la neige sur tes cheveux
Maman,
Tu gardes toujours ton sourire charmant
Et tout comme autrefois mon seul bonheur c'est de te dire
Maman
Maman, Maman.

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Paroles - paroles...
commenter cet article

Présentation

  • : Dalida, Eternelle...
  • Dalida, Eternelle...
  • : Le blog de référence consacré à la mythique DALIDA. Biographie en français et en anglais, pages thématiques, de nombreuses photos et vidéos... Toute l'histoire et l'actualité de son œuvre en un blog.
  • Contact