12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 08:46
Le fan-club de Dalida organise cette année une deuxième réunion, cette fois-ci à Lyon, le samedi 17 octobre 2009.

Voici le programme de la journée :


La réunion aura lieu de 13h45 à 18h30 au Restaurant italien

"Le Rialto", situé au 14 Avenue Georges Pompidou 69003 Lyon

(station métro Part Dieu, à deux pas de la gare de Lyon part Dieu)


Autour d'une collation, Dalida sera évoquée et quelques documents

inédits seront présentés sur grand écran. Un quizz sera également organisé

avec de nombreux cadeaux à gagner...


Luigi Gigliotti, le neveu de Dalida, sera présent pour partager cette journée avec

les invités et dédicacer son ouvrage dédié à sa tante.


Le prix de l'entrée est de 12 euros (pour réserver ou pour avoir davantage

d'informations, rendez-vous sur le site officiel de Dalida).


À partir de 19h15, pour ceux qui le désirent, un buffet italien sera ouvert accompagné

par les chansons de notre chère artiste.

 

Le but de cette journée est avant tout de se retrouver et de partager

cette merveilleuse passion que nous avons en commun : celle que nous vouons

  à cette grande Artiste et grande Femme qu'était et restera Dalida.

 

Quelques images du cadre exceptionnel, typiquement italien, dans lequel la journée se déroulera :

 

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
4 mai 2009 1 04 /05 /mai /2009 16:28
En ce week-end du 2 et 3 mai 2009, cela a fait déjà 22 ans que Dalida nous a quittés. C'est avec émotion et respect que tous ses admirateurs et ses proches ont eu une pensée pour elle.

Voici, ci-dessous, quelques photos de la tombe de Dalida à Montmartre, fleurie par ses fans en ce jour de recueillement, et qui reste comme tous les ans éblouissante :

bild0110


Lors de la réunion du fan-club à Paris le 2 mai 2009, Orlando a parlé des nombreux projets qui vont voir le jour dans les mois et années à venir. Parmi eux :

- Un produit olfactif très romantique dédié à Dalida que l'on pourrait s'offrir entre amoureux (un parfum, une rose... ? ce sera la surprise...)
- Un projet de musée consacré à Dalida (à Paris sans doute)
- Le projet de faire voyager l'exposition "Dalida, Une Vie" à travers quatre grandes villes de France dont Lille et Marseille, puis dans le monde (Italie, Brésil, ...)
- D'ici quelques années, un film et une comédie musicale devraient voir le jour.
- Un concert inédit filmé à Pragues en 1977 et retravaillé numériquement par Reload Process sortira d'ici quelques mois dans le commerce.
- Le prochain CD sera une compilation en arabe avec des inédits jamais sortis du vivant de Dalida, contenant peut-être même des remixs spectaculaires.
- Orlando utilise actuellement une technique qui permet d'isoler la voix de Dalida des enregistrements n'ayant pas de bande sonore originale. Ce qui permettrait de pouvoir remixer des chansons pour lesquelles ce n'était pas possible avant. Un nouveau CD remixé est donc en projet.

Voilà donc à peu près tout ce qui a été annoncé lors de cette réunion : encore de nombreux projets qui prouvent que Dalida est toujours d'actualité et qu'il y a et aura toujours de quoi ravir les admirateurs les plus exigeants !

En complément, vous pouvez consulter des photos de cette journée exceptionnelle à l'adresse suivante : http://www.pubonline.com/gallery/

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 17:43
Les 22 plus grands succès de Dalida en anglais
The 22 Dalida's English greatest hits

Sortie en France, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis le 25 mai 2009

Little Words (Les p'tits Mots) ~ The lambeth Walk ~ Alabama song ~ He must have been eighteen (Il venait d'avoir 18 ans) ~ Kalimba de luna ~ You (Eux) ~ Let me dance tonight (Monday Tuesday) ~ Born to sing (Mourir sur scène) - Italian restaurant (Le restaurant italien) ~ Money, Money ~ Willingly (Mélodie perdue) ~ The great Gigi l'Amoroso ~ Orfeo ~ Never on sunday (Les enfants du Pirée) ~ For the first time (Come Prima) - Good bye my love (Bonsoir mon amour) ~ Milord ~ Dance my troubles away (Zorba's dance) ~ The gypsies (Les Gitans) ~ Say no more it's goodbye (Quand tu dors près de moi) ~ Tintarella di luna (Le petit clair de lune) ~ If only I could live my life again (Si je pouvais revivre un jour ma vie).

Précommandez dès maintenant sur Alapage ou Amazon, et bénéficiez d'un prix cadeau : 9,99 € !
Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
31 mars 2009 2 31 /03 /mars /2009 13:31

Aux éditions Ramsay paraîtra le 27 avril une nouvelle biographie qui n'en n'est pas vraiment une, puisqu'elle racontra Dalida à travers les yeux de son neveu, Luigi Gigliotti (d'où le titre de l'oeuvre). Enfin, il est important de noter que tous les droits d'auteurs de cet ouvrage iront directement à une oeuvre caritative.

Résumé : Le 3 mai 1987, Luigi travaille dans sa chambre quand son frère lui apprend que leur tante vient de mettre fin à ses jours. Le lecteur pénètre alors dans l'intimité d'un mythe. Ce livre raconte l'histoire de Dalida mais aussi celle d'une famille qui a vécu l'exode avant le succès mondial. Riches de témoignages poignants, les auteurs décortiquent les émotions que la chanteuse puisait dans sa vie. C'est ainsi qu'on la suit, vue par les membres du clan, tout au long de son existence, à travers sa carrière, ses drames et ses joies. Luigi était l'enfant qu'elle n'a pas eu, celui qui lui rappelait un autre Luigi : Luigi Tenco. Son grand amour qui s'est suicidé, tout comme ses deux autres passions : Richard Chanfray et Lucien Morisse. Ce récit est chargé d'anecdotes puisées dans le quotidien d'une des plus grandes icônes de la planète. C'est par le regard simple et tendre d'un jeune homme que nous découvrons cette relation entre une tante, - "Mia Zia" dans leur langue d'origine, l'italien - et son neveu.

Quelques mots autour de cet ouvrage :

"Le jour de mon dix-neuvième anniversaire, j'ai le souvenir d'avoir dit à Dalida que j'étais très fièr qu'elle soit ma tante. Souriante, elle m'a répondu : « Luigi, j'ai beaucoup de plaisir à être ta tante, mais tu dois surtout être fièr de ce que tu fais par toi-même. »
À mes yeux d'enfants, sa force et ses fêlures secrètes me semblaient inaccessibles de par son statut, mais nous partagions une véritable complicité et c'est à cette seconde maman que j'adorais me confier.
Il y a 22 ans, Dalida, alors âgée de 54 ans, nous quitte, mettant un terme à plus de trente années d'une des plus belles carrières de la chanson laissant un répertoire exceptionnel.
En quête de vérité, face à la mémoire familiale, mes racines, le parcours et le déracinement des miens, c'est avec plaisir que je souhaite partager et faire découvrir un regard plus intime et humain sur l'histoire de ma famille, de Dalida et j'ai l'espoir de pouvoir offrir aux lecteurs une intensité nouvelle sur la femme, son destin. Passionnée par son métier, passionnante, cette artiste incomparable est toujours aimée et adulée du public..."

~ Luigi Gigliotti ~


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

"J'ai une tendresse particulière pour mon neveu Luigi. Et Dalida, elle, l'adorait. Ma sœur, parce qu'elle n'a jamais eu d'enfants, avait les meilleures raisons du monde de lui vouer une profonde affection. Et cette adoration, qu'elle continue de lui porter, aujourd'hui, en veillant sur lui, de là où elle se trouve, était d'autant plus particulière et spéciale que Luigi arriva dans notre famille à l'un des moments les plus tristes et même désespérés de notre existence.

Ma belle-sœur Teresa était enceinte lorsque se produisit le drame de San Remo, quand le chanteur italien Luigi Tenco qui partageait alors la vie de Dalida choisit, en des circonstances tragiques, de mettre fin à ses jours. Quelques semaines plus tard, Dalida décidait, elle aussi, de dire adieu à la vie. Mais, par chance et par miracle, le destin voulut qu'elle restât avec nous 20 ans de plus.

Dans ce contexte, émouvant à l'extrême, un nouveau-né, donc, nous arriva. Comme un cadeau du ciel, un rayon de soleil, une lueur d'espoir, un rêve de bonheur. Dalida en fut folle de joie. Mon frère et son épouse lui donnèrent le prénom de Luigi, en hommage à celui qui venait de disparaître. Et Dalida en fut bouleversée. Dès lors, elle regarda cet autre Luigi, du même sang qu'elle, comme un être à part, béni des dieux, et elle ne cessa de le chérir, toute sa vie durant, malgré ces absences dues à son métier.

Le cercle de notre famille s'élargit avec l'arrivée de mon autre neveu, Roberto le frère de Luigi. Mon frère aîné dont je porte le prénom, qui nous a quittés il y a une quinzaine d'années s'est toujours occupé de sa famille avec amour. Aujourd'hui je voudrais lui rendre hommage, car il a toujours été la pour Dalida et moi-même dans les moments difficiles, tout en gardant une extrême discrétion et une réserve par rapport au métier que l'on faisait. Nous l'admirions tous.

Luigi, dois-je l'écrire, vouait à sa tante dont il percevait, alors qu'elle évoluait dans un royaume de lumières et d'ombres, la force flamboyante et aussi les fêlures secrètes, une tendresse inouïe et, avec la grâce spéciale que savent dispenser certains enfants sensibles, il noua avec elle des liens forts. Luigi était devenu un petit homme lorsque Dalida s'en alla. Et il lui fallut, comme à chacun de nous, comme à chacun de vous, du silence et du temps pour parvenir à vivre avec cette douleur incommensurable. Il a entrepris de faire un deuil qui, on le sait, ne se termine jamais. Il a souhaité partir en pèlerinage à travers la Calabre, à travers les paysages et sur les lieux où vécurent nos parents et grand-parents, à Serrastretta dans la province de Catanzaro.Il est aussi allé voir à Gênes les parents de Luigi Tenco.

Luigi, blessé par la vie, sûrement pas en quête de célébrité et de profit « Je crois savoir qu'il fera don de ses droits d'auteur à une association caritative » mais juste en quête de mémoire et de vérité, il a enquêté et il a réfléchi. Et il a voulu raconter, à sa façon et de son point de vue, les souvenirs familiaux et personnels qui le lient à Dalida.

J'ai lu ses écrits avec une grande émotion, livre qu'il a co-écrit avec Stéphane Julienne. Et je suis, à ma manière, en refermant ce livre que vous ouvrez, heureux des lignes qu'il a rédigées et qui, avec tendresse et respect, redonnent vie à sa tante et à son père, deux êtres d'exception."


~ Orlando ~


Source : Site Officiel Dalida

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 16:04
avatar156
À l'occasion du 22ème anniversaire de la disparition de Dalida, le Fan Club organise une journée spéciale le samedi 2 mai 2009, à Paris.


Programme de la journée :

- Rendez-vous au cimetière de Montmartre pour fleurir Dalida à 11h30.
- La réunion aura lieu de 13h30 à 18h00 à La Mairie du 18ème arrondissement de Paris, située au
1, place Jules Joffrin 75018 Paris (station métro Jules Joffrin)

Autour d'une collation, Dalida sera évoquée et quelques documents inédits sur grand écran avec quelques surprises seront présentées...


Le prix d'entrée est de 15 € : pour toute réservation, rendez-vous sur le Site Officiel ( http://www.dalida.com/anniversaire.htm )

Pour terminer la journée, un dîner dansant (rythmé par Dalida) sera proposé à partir de 19h30 au restaurant :
« Paris Bohème » 181, rue Ordener 75018 PARIS - (station métro Jules Joffrin)

Attention ! Les places au restaurant sont limitées

Le repas est fixé au prix de 38 Euros par personne. Vin et apéritif compris.
Sur réservation uniquement.


Cette journée permettra aux admirateurs de se rencontrer et de partager ensemble leur passion pour Dalida.


Enfin, à l'approche du 3 mai, vous pouvez, si vous le désirez, participer à la floraison de la tombe de Dalida, par le biais du Site Officiel ( http://www.dalida.com/mai.htm ).

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 12:27

avatar131fy7

 

L'Intégrale française de Dalida est enfin disponible en écoute gratuite et de haute qualité sur Deezer.fr. Elle comprend tous les albums des années Barclay (1956 - 1970) et des années Orlando (1970 - 1987). Vous trouverez également un best of de ses plus grands succès en italien, ainsi que le concert intégral de l'Olympia 74, enregistré en direct.
Pour y accéder, cliquez sur le lien ci-dessous :


Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 13:52

erfolgexb0
Double album CD DALIDA (Deutsch Gesang) Ihre Grossen Erfolge - 44 Titres - 2008.

CD 1 Am Tag, als der Regen kam -  Tschau, tschau, Bambina - Wenn die Soldaten - Du bist gegangen
-Pepe - Milord - Rosen im Dezember - Das Mädchen von Piräus - Romantica - Melodie Poesie - Mein blauer Luftballon - An jenem Tag - Melodie aus alter Zeit - Aïe mon coeur - Orfeo - Der Joe hat mir das Herz gestohlen - Was wird mein Charly tun? - Komm, Senorita, komm - Parlez-moi d’amour - Hello, boy - Ich fand ein Herz in Portofino – Abschiedsmelodie.

CD 2  Gigi, bist Du das dort? - Er war gerade 18 Jahr’ - Nein, zärtlich bist Du nicht - Captain Sky - Das Lied vom Clown - Worte, nur Worte (Duett mit Friedrich Schütter) - Um nicht allein zu sein - Mein lieber Herr - Spiel Balalaika - Mon chérie - Gigi, der Geliebte - Buona sera, Phantasie - Komm zurück - Mama - Der Charme der kleinen Worte - Die Schlüssel der Liebe - Ciao, amore, ciao - Lieber kleiner Mann - Nie - Regenzeit – Tränenleid - Ich werde warten - Am Tag, als der Regen kam (Remix)       

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
29 juin 2008 7 29 /06 /juin /2008 14:02

51ixis6nq5lss500ga5

Résumé

Ce recueil de témoignages de ceux qui l'ont aimée et côtoyée et de photographies, édité à l'occasion du 21e anniversaire de la mort de la chanteuse, tente de définir cette femme qui a si bien réussi sa carrière mais raté sa vie privée et qui est morte de solitude.

Quatrième de couverture

Album personnel et intime

Beaucoup de livres ont été écrits sur Dalida, tout a été dit sur sa carrière et sa vie privée. Il reste pourtant un mystère Dalida : l'amour qu'elle suscitait et suscite encore chez des millions de gens de par le monde, l'amour qu'elle leur rendait. Qui était cette femme qui a si bien réussi sa carrière mais raté sa vie privée, pour être portée par tellement d'amour de tant d'inconnus et qui est morte de solitude ? Ses fans, elle les aimait, les respectait, les voyait et s'en souciait comme aucun autre artiste n'a su le faire : ils étaient « ses enfants », elle était à la hauteur de leurs sentiments, et pourtant depuis sa mort, on se soucie de perpétuer sa légende mais on ne se demande pas comment vivent tous ces gens qui ont perdu l'amour de leur vie ; parfois même on s'en moque ! Il semble juste de leur donner la parole, de leur accorder la seule chose qui les touche : un simple besoin de reconnaissance, pour tout l'amour pur, désintéressé, inconditionnel qu'ils portent à l'artiste et à la femme. Ils ont tous des milliers de souvenirs qui montrent la vraie Dalida, sensible et profonde, on ne triche pas pendant trente ans ! Milliers de photos autenthiques, parce que ce n'est pas l'enveloppe de la star qu'ils adulaient qui importe mais la femme merveilleusement humaine qui les considérait et qui était pour eux comme un membre de leur famille, une soeur, une amie.

Ce livre est un recueil de témoignages de ceux qui l'ont aimée, côtoyée ; d'un sourire, une parole aux larmes de la dernière rencontre... Ils l'avaient tous trouvée très triste malgré cela, elle leur parlait de tous ses projets ! Elle leur a dit : « Quoi qu'il arrive, continuez de m'aimer ! » Comment auraient ils pu croire que c'était la dernière fois qu'ils la voyaient ? Que ressentent-ils ? De la peine mêlée de culpabilité ? Comment leur amour inconditionnel n'a-t-il pas pu aider Dalida à vivre, à supporter les nombreux ratés de sa vie privée, son mal de vivre permanent ?

Vingt ans après que reste-t-il de ces amours qui n'ont plus leur muse ? Des souvenirs, des gestes, des dédicaces, des photos, des robes, des vidéos, une exposition ?

Comment vivre quand on a touché à son rêve et qu'on l'a perdu à jamais ? Selon l'adage bien connu : « Nul n'est irremplaçable ». Si, Dalida.

Tous ses fans, témoignant dans ce livre qui leur donne pour la première fois la parole, sont la preuve du contraire. Et tous ses amis, ceux qui l'ont connue, qui sont unanimes sur l'être humain exceptionnel qu'elle était et qui ne l'ont jamais oubliée.


Avis personnel

Ce livre change de ceux qui ont l'habitude de sortir et qui ne font que répéter des anecdotes et des points importants de la vie de Dali que tout le monde connaît déjà... Ici, ce sont des gens qui ont réellement connu Dali, ou des admirateurs qui ont eu la chance de la côtoyer, qui nous livrent des témoignages d'amour saisissants et émouvants. Ceux qui n'ont pas pu "connaître" Dali, comme moi, pourront rêver en lisant ce livre qui dresse - à travers photos personnelles et intimes où apparaît la femme et non l'artiste - le portrait d'une femme à qui tout appartenait, beauté, talent, gentillesse et intelligence. Une femme qui est devenue la confidente de ceux qui recherchent l'amour des autres, et qui par son image et sa façon d'être, touche encore des millions de personnes à travers le monde...

Je donnerais en note 20/20 à ce livre tout à fait innovant et très enrichissant, qui permet à ceux qui n'ont malheureusement pas pu connaître Dali de se rapprocher davantage de sa bonté et de sa gentilesse, tout cela au travers d'anecdotes aussi émouvantes que drôles...
Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 08:33
Le programme court « Citoyens Visibles » sera diffusé sur France Télévisions du 9 au 28 juin. Soutenu par l'Acsé, le programme - une série de films d'1min 42 - présente des « citoyens visibles » qui ont contribué à l'histoire de France. TF1, M6 et d'autres chaînes prendront le relais permettant ainsi aux films d'être diffusés sur une longue période.

Le programme a été mis en place par l'Institut du Citoyen Visible. Le projet a plusieurs objectifs : sensibiliser les téléspectateurs à l'apport de la diversité pour changer les représentations, révéler dans l'histoire de France des modèles issus de l'immigration et imposer un concept : le citoyen visible.
Pour l'Institut du Citoyen Visible, l'expression « minorité visible » laisse penser « qu'il existe un groupe cohérent distinct d'une « majorité » ». L'association préfère à ce terme l'expression de « citoyen visible ».

Les films diffusés font le portrait de différents personnages ayant marqué l'histoire française : Alexandre Dumas, Guillaume Apollinaire, Marie Curie, Léopold Sedar Senghor ou Dalida ...

En 35 ans de carrière, Dalida a été une pionnière de la musique contemporaine : première femme ayant reçu un disque d'or, de platine puis un disque de diamant, ayant introduit le disco et le raï en France, ayant chanté au Palais des sports. Elle enchaîne les records : 2 000 chansons enregistrées dans 10 langues (français, anglais, allemand, italien, espagnol, flamand, égyptien, japonais, hébreux et libanais), plus de 120 millions d'albums vendus dans le monde et de nombreuses récompenses internationales (dont 55 Disques d'Or et 1 Disque de Diamant).


citoye10

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
9 mai 2008 5 09 /05 /mai /2008 09:16
pubiotiamodvdmi0
Synopsis du film :

Lors d'un de ses voyages, le prince Tancredi, un artiste peintre, est attiré par Judy, une hôtesse de l'air à laquelle il propose de poser pour lui. La jeune femme accepte, mais n'hésite pas à lui faire quelques critiques sur son travail. Séduit par la franchise et la spontanéité de le jeune femme, Tancredi tombe amoureux. L'amourette se transforme rapidement en passion, mais de nombreux obstacles se dressent sur la route des deux amants...

Durée : 92 minutes
Réalisateur
: Antonio Margheriti
Année
: 1968
Nationalité du film
: italienne
Acteurs
: Dalida, Alberto Lupo, Marisa Quattrini, Gioia Desideri, Sheyla Rozin, Turi Campochiaro...

Film en italien sous-titré français

Dans ce film, Dalida, plus belle et plus mystique que jamais, interprète plusieurs de ses énormes succès italiens de la fin des années 60 : L'ultimo valzer, Dan Dan Dan, Amo l'amore, Un pò d'amore, Pensiamoci ogni sera...

1855351243c8a65bac46wc6
Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : Dalida, Eternelle...
  • Dalida, Eternelle...
  • : Le blog de référence consacré à la mythique DALIDA. Biographie en français et en anglais, pages thématiques, de nombreuses photos et vidéos... Toute l'histoire et l'actualité de son œuvre en un blog.
  • Contact