5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 15:51

Une pensée pour Dalida, qui nous a dignement quittés le 3 Mai 1987, mais qui reste dans nos coeurs... L'Artiste, elle, est intemporelle et éternelle....

Ce samedi 3 Mai à 10h30 au cimetière de Montmartre à Paris, des centaines de fans et de jeunes se sont réunis autour de Dalida et de son frère Orlando pour lui rendre hommage à travers de magnifiques compositions florales auxquelles certains admirateurs ont participé financièrement. La tombe de Dali reste la plus fleurie de France, mais également la plus belle et la plus visitée...

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

La tombe de DALIDA à Montmartre le 3 Mai 2008, et la composition florale offerte par ses admirateurs :


mai1ka9
mai3zd6
Réunion des admirateurs autour de Dali à 10h30 le 3 Mai 2008, cimetière de Montmartre (Paris) :

mai5jc0

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 09:42

Le 21 Avril 2008 sort en France et dans tous les pays hispanophones (Espagne, Amérique latine) et aux Etats-Unis une compilation prestigieuse des plus grands succès de Dalida en espagnol. Voici la liste des titres :

resizephpvt9
1 - Tenía dieciocho años (Il venait d'avoir dix-huit ans)
2 - Tu nombre (Ton prénom dans mon coeur)
3 - Volverás (J'attendrai)
4 - Morir cantando (Mourir sur scène)
5 - El restaurante italiano (Le restaurant italien)
6 - El Cordobès (Manuel Benitez)
7 - Si el amor se acaba me voy (Quand je n'aime plus, je m'en vais)
8 - Por no vivir a solas (Pour ne pas vivre seul)
9 - Paroles, Paroles (Con Alain Delon)
10 - Gigi El Amoroso
11 - Soleil mi sol
12 - Aquella rosa (Nuits d'Espagne)
13 - Los niños del Pireo (Les Enfants du Pirée)
14 - Amore scusami
15 - Dejame bailar (Monday, Tuesday, Laissez-moi danser)
16 - Dos ( Eux)
17 - El silencio (Bonsoir mon amour)
18 - Baños de Luna (Le petit clair de lune)
19 - Besame Mucho
20 - Salma ya salama (Flamenco)
21 - Io t'amerò (Tres palabras...)
Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 17:27

0602498375778.jpgDalida a été la première femme à importer le disco en France (avec J'attendrai en 1975) et à l'exporter ensuite dans le monde entier, de New York à Tokyo. De "J'attendrai" à "Monday Tuesday", en passant par "Gigi in Paradisco", Dalida est considérée aujourd'hui comme une Reine du Disco de renommée mondiale, dansant sur les chorégraphies de Lester Wilson, le célèbre chorégraphe de John Travolta.

Résumé de l'émission (durée : 1h50)

30 ans après la sortie de «La Fièvre du samedi soir», Amanda Lear raconte les années disco, ses paillettes, ses stars, ses boules à facettes et ses tubes. Amanda Lear, qui en fut l'une des reines, évoque les années disco, à l'occasion des 30 ans du film culte «La Fièvre du samedi soir», qui coïncide avec ses 30 ans de carrière. Des témoignages, des documents sur la société de l'époque et des tubes incontournables ponctuent ces souvenirs pailletés. Le french disco n'est pas oublié, puisque ses figures de proue, Patrick Juvet, Marc Cerrone, Patrick Hernandez, Dalida, Sheila, Claude François mais aussi France Gall et Serge Gainsbourg redonnent de la voix. Aux côtés naturellement des stars du genre que furent Diana Ross, Grace Jones, Gloria Gaynor, Earth Wind and Fire ou Kool and the Gang.

80s01rj2.jpg

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article
20 juillet 2007 5 20 /07 /juillet /2007 15:04

vetements.jpg« C’était facile d’habiller Dalida dans la mesure où elle avait un corps parfait. On lui mettait ce qu’on voulait, elle pouvait porter n’importe quoi. Sa taille de mannequin nous permettait de ne pratiquer que de très légères retouches. Elle savait mieux que personne porter une robe et la mettre en valeur. Les gestes et les mouvements de Dalida à la télévision sont célèbres. Elle avait une facilité, une élégance, une manière de bouger qui n’appartenait qu’a elle. J’ai obtenu grâce à Dali le plus beau compliment que j’aurais jamais pu avoir. C’était lors d’un dîner en ville, Yves Saint Laurent arrive et me dit : «  J’ai vu une émission sur Dalida hier soir à la télévision,  j’ai reconnu vos toilettes. Vous faites les plus belles robes du soir de Paris » confiait son couturier fétiche, Louis Azzaro.

747328588-7065742342-b.jpg
En plus de trente ans de carrière, Dalida façonne son image comme elle sculpte son corps. Avec volonté. Sans relâche. Jour après jour. Brune, fraîche et pulpeuse à vingt ans, elle se transforme peu à peu, alors que sa carrière évolue et que la maturité arrive, en une blonde sublime, sexy en diable. Les jambes sont longues. Les pieds chaussés de talons aiguilles. Les strass et les paillettes brillent sous les projecteurs. Dalida irradie sur scène, joue de sa chevelure blond vénitien et dévoile son corps parfait.
110507-expo-dalida08.jpg

Dans la rue, Dalida fait école. On croise dans les années 50 des dizaines de jeunes filles sous influence franco-italienne. Yeux de biche, chevelure moussante, taille menue prise dans une large ceinture. C’est la mode qui veut ça. Mais c’est surtout Dalida qui véhicule cette image via les pochettes de ses 45 tours.
131292.jpg
Côté scène, elle sait s’entourer. La fameuse robe de velours rouge de son premier Bobino en 1958 est signée du couturier Jean Dessès (le même qui habillait Rita Hayworth ou Marlène Dietrich). Plus tard, elle aimera la sobriété et le chic de Pierre Balmain et l’indémodable Yves Saint Laurent. Mais dans la mémoire collective, c’est la Dalida des shows télé de Maritie et Gilbert Carpentier qui reste la plus vive. Une Dalida glamour et raffinée, épousant à merveille de ses courbes les longues robes fourreaux de Louis Azzaro. Sans oublier la Dalida qui galvanise la scène du Palais des Sports en 1980 dans des tenues incroyables signées du couturier Michel Fresnay.
122882.jpg

Après sa disparition, Orlando a conservé précieusement toute sa garde-robe. La garde-robe d’une femme à la fois élégante et expansive pour les besoins de son métier. Des centaines de tenues, de chaussures, de sacs et de foulards présentés pour la première fois à l’occasion de cette exposition.

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article

Présentation

  • : Dalida, Eternelle...
  • Dalida, Eternelle...
  • : Le blog de référence consacré à la mythique DALIDA. Biographie en français et en anglais, pages thématiques, de nombreuses photos et vidéos... Toute l'histoire et l'actualité de son œuvre en un blog.
  • Contact