18 mai 2008 7 18 /05 /mai /2008 17:40

Dalida chante en 1968 une de ses plus belles chansons, "Le Temps des Fleurs", une musique russe folklorique qu'elle transforme en un chef d'oeuvre poétique à la musique très douce et sucrée, repris par la suite par de nombreux artistes....

Dans une taverne du vieux Londres

Où se retrouvaient des étrangers

Nos voix criblées de joie montaient de l'ombre

Et nous écoutions nos cœurs chanter

 

C'était le temps des fleurs

On ignorait la peur

Les lendemains avaient un goût de miel

Ton bras prenait mon bras

Ta voix suivait ma voix

On était jeunes et l'on croyait au ciel

La, la, la...

On était jeunes et l'on croyait au ciel

 

Et puis sont venus les jours de brume

Avec des bruits étranges et des pleurs

Combien j'ai passé de nuits sans lune

A chercher la taverne dans mon cœur

 

Tout comme au temps des fleurs

Où l'on vivait sans peur

Où chaque jour avait un goût de miel

Ton bras prenait mon bras

Ta voix suivait ma voix

On était jeunes et l'on croyait au ciel

La, la, la...

On était jeunes et l'on croyait au ciel

 

Et ce soir je suis devant la porte

De la taverne où tu ne viendras plus

Et la chanson que la nuit m'apporte

Mon cœur déjà ne la reconnaît plus

 

C'était le temps des fleurs

On ignorait la peur

Les lendemains avaient un goût de miel

Ton bras prenait mon bras

Ta voix suivait ma voix

On était jeunes et l'on croyait au ciel

La la la...

On était jeunes et l'on croyait au ciel


dalida852er9

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Paroles - paroles...
commenter cet article
16 avril 2008 3 16 /04 /avril /2008 13:44

"Si el amor se acaba me voy" est la version espagnole de la chanson "Quand je n'aime plus je m'en vais". Sortie en 1982 dans ces deux langues, la chanson aura un énorme succès dans les pays hispanophones, plus qu'en France. C'est d'ailleurs, avec "Tenia dieciocho años", la version espagnole de "Il venait d'avoir dix-huit ans" sortie en 1974, le plus gros succès espagnol de Dalida.

ssd012ew7
La rutina no llegará jamás a invadir nuestro amor
Y si ves que ya no estoy aquí, deja pues de pensar en mí
No te empeñes en llorar y verás que muy pronto me olvidarás
Yo soy así
Oh ooooooh, así

Si el amor se acaba me voy
No vale la pena me voy
Si el amor se va me voy con él
Odio las mentiras me voy
Todo se termina siempre
Siempre, siempre digo la verdad


Imagina un aeropuerto espacial y una nave que despega
Nadie sabe cuando volverá quizá ya nunca más
Es imposible saber nadie puede alcanzarla en la eternidad
Yo soy así
Oh ooooooh, así


Si el amor se acaba me voy
No vale la pena me voy
Si el amor se va me voy con él
Odio las mentiras, me voy
Todo se termina siempre
Siempre, siempre digo la verdad


~Musique~


Si el amor se acaba me voy
No vale la pena me voy
Si el amor se va me voy con él
Odio las mentiras, me voy
Todo se termina siempre
Siempre, siempre digo la verdad
Si el amor se acaba me voy
No vale la pena me voy
Si el amor se va me voy con él

 -------------------------------------------------------------------------
Ecoutez "Si el amor se acaba me voy" dans le juke-box à gauche de la page d'accueil,
dans la rubrique "Ecoutez Dalida".
Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Paroles - paroles...
commenter cet article
15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 10:44

En 1962, le grand auteur et chanteur Guy Béart écrit "Que Sont Devenues Les Fleurs ?" pour la jeune Dalida. Dès sa sortie, la chanson rencontre un succès immédiat et suscite l'émotion et la nostalgie. En effet, derrière les paroles se cache une vive critique de la guerre, faisant allusion à tout ce qui a changé après les dégâts matériels et moraux causés par la seconde guerre mondiale...

 Que sont devenues les fleurs du temps qui passe ?
Que sont devenues les fleurs du temps passé ?
Les filles les ont coupées, elles en ont fait des bouquets
Apprendrons-nous un jour, apprendrons-nous jamais... ?
Que sont devenues les filles du temps qui passe ?
Que sont devenues les filles du temps passé ?
Elles ont donné leur bouquet aux gars qu'elles rencontraient
Apprendrons-nous un jour, apprendrons-nous jamais... ?
Que sont devenus les gars du temps qui passe ?
Que sont devenus les gars du temps passé ?
A la guerre ils sont allés, à la guerre ils sont tombés
Apprendrons-nous un jour, apprendrons-nous jamais... ?
Que sont devenues les fleurs du temps qui passe ?
Que sont devenues les fleurs du temps passé ?
Sur les tombes elles ont poussé, d'autres filles les vont les couper
Apprendrons-nous un jour, apprendrons-nous jamais ?

avatar84gp3

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Paroles - paroles...
commenter cet article
15 mars 2008 6 15 /03 /mars /2008 11:33

En 1972, sort le film américain "Le Parrain" de Francis Ford Coppola. Ce film a obtenu l'Oscar du meilleur film 1972.

3920.jpg

SYNOSPIS du film : 

En 1945, à New York, les Corleone sont une des cinq familles mafieuses de la ville. Don Vito Corleone est « le Parrain » de cette famille. Sollozzo, dit « le Turc », qui est protégé par « le Parrain » de la famille Tattaglia- qui se prononce Tatalia- propose à Don Vito une association dans le trafic de drogue, mais celui-ci refuse, car il risquerait d'y perdre ses appuis politiques pour des raisons morales. Sonny, un de ses fils, y est quant à lui favorable. Afin de traiter avec Sonny, Sollozzo tente de faire tuer Don Vito, mais celui-ci en réchappe. Michael, le frère benjamin de Sonny, recherche alors les commanditaires de l'attentat avec l'aide de toute la famille Corleone dont son frère Sonny. Commencent alors les représailles…

On propose à Dalida, d'origine italienne, d'interpréter la chanson qui sera la Bande Originale du film, "Parle plus bas", ce qui lui a valu de recevoir une gerbe de roses rouges, accompagnée d'une carte où un correspondant anonyme l'appelle : "Notre-Dame de la Mafia".
"Parle plus bas" va se vendre à plus de cinq cent mille exemplaires en moins d'un mois dans le monde entier, et Dalida sera récompensée de multiples disques d'or pour ce chef-d'oeuvre qui reste un de ses plus grands succès. Et pour preuve, on lui demandera à nouveau de chanter la bande originale du "Parrain II" en 1974. Le titre sera "C'est mieux comme ça".


Dalida interprète "Parle plus bas" au milieu des années 1970 :

 

Parle plus bas
Car on pourrait bien nous entendre
Le monde n'est pas prêt pour tes paroles tendres
Le monde n'est pas prêt pour nous
Il dirait tout simplement que nous sommes fous

Parle plus bas mais parle encore
De l'amour fou de l'amour fort
Parle plus bas
Car on pourrait bien nous surprendre
Tu sais très bien
Qu'il ne voudrait jamais comprendre
Que dans nos cœurs moi, j'ai trouvé
Ce que le monde refusait de nous donner

{Instrumental}

Parle plus bas mais parle encore
De l'amour fou de l'amour fort
Parle plus bas
Car on pourrait bien nous entendre
Tu sais très bien que nous ne pouvons rien attendre
De ceux qui ont fait des chansons
Sans un "je t'aime" où l'amour rime avec raison

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Paroles - paroles...
commenter cet article

Présentation

  • : Dalida, Eternelle...
  • Dalida, Eternelle...
  • : Le blog de référence consacré à la mythique DALIDA. Biographie en français et en anglais, pages thématiques, de nombreuses photos et vidéos... Toute l'histoire et l'actualité de son œuvre en un blog.
  • Contact