3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 17:17

jcgenel-livreLe nouveau livre de Jean-Claude Genel, "Dalida : Rencontres Avec Une Etoile", en vente à partir du 4 octobre, est un document rare qui tient moins aux capacités peu ordinaires de l’auteur qu’au souffle mystique qui traverse le récit. Depuis la disparition de Dalida, fan de la première heure, il a gardé un lien privilégié avec son âme. De l’autre côté du voile, il s’est familiarisé avec sa nouvelle énergie et son prodigieux rayonnement. Thierry Savona, rédacteur en chef du magazine "Dalida Forever" et du Site Officiel, l’a rencontré pour en savoir plus sur cette étrange rencontre...

 

Thierry Savona : Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à écrire ce livre sur une éventuelle rencontre spirituelle avec Dalida ?

 

Jean-Claude Genel : Quelques années après la disparition de Dalida, j’ai fait des rêves la concernant, que j’ai mis sur le compte de l’émotion et du chagrin, mais cela m’a poussé à écrire un ouvrage sur la mort et le fameux « passage » dans l’autre vie. C’est à cette occasion que des célébrités disparues se sont manifestées pour témoigner. Je dois préciser que, depuis toujours, j’ai accès à un autre monde, que l’on appelle communément l’Au-delà. La première à se confier fut Dalida. Puis, pendant plusieurs années, l’idée de partager plus qu’un témoignage venant d’elle s’est imposée jusqu’à ce que je comprenne qu’il s’agissait d’un souhait de sa part. Cela s’est déroulé lors du contact que je décris dans ce nouveau livre, où j’ai nettement senti sa force venir vers moi. Ce qu’elle voulait me dire a imprégné mon esprit : témoigner sur l’au- delà, décrire l’amour pour sa famille, pour son public et me solliciter comme intermédiaire.

 

Thierry Savona : Avez-vous eu l’occasion de la rencontrer en personne au cours de sa carrière ?

 

Jean-Claude Genel : Non et je le regrette. Je suis un simple admirateur et je ne l’ai vue que sur scène car j’ai assisté à la plupart de ses spectacles à l’Olympia. Je n’ai jamais raté une émission de télévision où elle était mise à l’honneur.

 

Thierry Savona : Beaucoup de gens pourraient être désorientés à la lecture de votre livre. Est-ce une manière de les inviter à une lecture différente, très symbolique ?

 

Jean-Claude Genel : Que des gens soient désorientés me semblerait excessif. Mais, en effet, ils vont lire une « expérience » qui n’entre pas dans un cadre mental « normal ». On n’aborde pas la mort et l’après vie avec la même réflexion qui nous sert à traiter les affaires courantes. Prendre un peu de hauteur est indispensable. Se dire : « Pourquoi pas ! » ouvre notre esprit, permet d’être plus à l’écoute de ce que l’on ressent et de s’interroger. Ce témoignage amènera chacun à faire des liens avec ce qu’il connaît de la vie de l’artiste ou de la femme. A la lumière de ses propos, Dalida nous invite, en quelque sorte, à réfléchir aussi à notre qualité de vie ici-bas.

 

Thierry Savona : Qu’est-ce qui vous fait croire qu’elle vous aurait choisi vous, personnellement, au lieu de quelqu’un d’autre pour vous faire des confidences de l’au-delà.

 

Jean-Claude Genel : En fait, je ne crois rien mais je constate que dès 1995, elle avait choisi de témoigner de son « passage », comme d’autres personnalités. Ce que je sais, c’est que je suis disponible et entraîné à ce genre de contact depuis mon plus jeune âge. J’ai donc obéi spontanément à sa demande et j’en ressens encore un grand honneur. Il faut également penser que, de l’autre côté, la conscience embrasse tout et la question que vous me posez ne peut pas l’être tout à fait en ces termes. A-t-elle vue en moi un « spécialiste » dans ce domaine ? Peut-être a-t-elle considéré que ma réceptivité s’accorderait bien avec la sienne, que je suis suffisamment sensible et honnête pour rester fidèle à ses propos.

 

Thierry Savona : Comment expliquer aux lecteurs que c’est elle qui a toujours décidé de la rencontre entre vous et elle ? Et de quelle manière s’est-elle manifestée ?

 

Jean-Claude Genel : Il s’agit avant tout d’une résonance qui s’est établie entre son âme et la mienne. Je me suis senti sollicité, elle ne m’a jamais rien imposé et j’ai accepté cette aventure en faisant confiance. Je n’ai pas cherché à créer moi-même le contact, c’est elle qui, un jour, a fait sentir sa présence et j’ai su que c’était elle. J’ai été assez réceptif pour sentir et accueillir en moi ses pensées sous forme de phrases qui s’installaient dans ma tête.

 

Thierry Savona : Vous comprendrez aisément que beaucoup de nos lecteurs et admirateurs de Dalida auront le droit de penser que ce livre est le fruit de votre imagination en ayant une démarche mystique. Qu’avez-vous à leur répondre ?

 

Jean-Claude Genel : Eh bien, je les comprends !... Ce qui me garantit l’authenticité des propos recueillis, c’est à la fois la qualité de sa présence qui m’a bouleversé et les mots qu’elle a utilisés, la puissance des idées et la tendresse qui font partie d’elle. Et ça, je ne peux pas l’imaginer ni l’inventer. Ce n’est pas mon langage ou ma manière d’être ni même ma compréhension. Cet amour que j’ai reçu ne m’appartient pas. En lisant, je pense que les gens retrouveront ses intonations et son délicieux accent. De plus, si j’avais inventé tout cela, la logique aurait voulu que le livre sorte à une date anniversaire pour créer l’événement.

 

Thierry Savona : J’en déduis que vous croyez à une vie après la mort ou à l’immortalité de l’âme.

 

Jean-Claude Genel : Je crois à l’immortalité de l’âme depuis tout jeune. Plus tard, j’ai fait des recherches, je me suis beaucoup interrogé à la suite de certaines expériences de conscience modifiée comme on en étudie maintenant dans le domaine des neurosciences. Mon approche du sens de la vie et de l’après vie est à la fois philosophique et pratique. Je lis très peu sur ces sujets, je préfère me fier à mon expérience et celle que Dalida m’a offerte est exceptionnelle.

 

Thierry Savona : Je sais qu’Orlando n’est pas très sensible à ce sujet. A-t-il lu le livre ?

 

Jean-Claude Genel : Il a lu le manuscrit et tout ce que je sais m’a été rapporté par mon éditeur. Il a eu Orlando au téléphone et m’a répété les trois mots qu’il a utilisés : le manuscrit est mystique, cérébral et bien écrit ! Pour moi, ce sont trois compliments. Mystique, parce que Dalida parle d’une spiritualité jamais rencontrée sur terre. Cérébral, parce que son témoignage donne à réfléchir sur le sens de notre quête ici-bas. Personnellement, en réfléchissant à tout ce qu’elle a dit, cela m’a fait un bien immense. Et enfin, bien écrit, parce que le style en revient à Dalida elle-même.

 

Thierry Savona : Vous pensez que d’autres personnes à part vous pourraient rentrer en contact avec Dalida – et dieu sait s’il y en a – et qu’elle pourrait se livrer à des confidences ?

 

Jean-Claude Genel : Beaucoup de personnes peuvent en effet prétendre « entrer en contact » avec l’au-delà. Ce que je constate, c’est que Dalida s’est appuyée sur ma sensibilité et mon expérience spirituelle pour être assurée que je saurais traduire mot pour mot ce qu’elle dirait et mieux la comprendre. En même temps, je ne m’approprie pas l’âme de Dalida. Elle nous parle d’amour. Elle témoigne aussi de sa totale liberté. Ce livre est avant tout le fruit d’une demande exaucée. J’ignore s’il y aura une suite et, s’il devait y en avoir une, si Dalida me solliciterait à nouveau.

 

Thierry Savona : Que représentent aujourd’hui pour vous le succès et l’amour que Dalida continue à susciter à travers le monde, 23 ans après sa disparition ?

 

Jean-Claude Genel : Dalida a toujours autant d’admirateurs parce qu’elle a su toucher un public considérable à différentes époques. Elle est l’affirmation de la beauté et de l’amour, c’est ce qui la rend universelle et digne d’une légende. Grâce à Orlando, Dalida continue de passionner, d’émouvoir et elle-même en est profondément reconnaissante. Elle le dit à plusieurs reprises dans le livre et remercie son frère en disant simplement : je l’adore. Elle est parfaitement consciente de ce qu’il a fait depuis son départ et son témoignage est une manière d’honorer son public, de lui dire : « Je suis avec vous, différemment, mais mon amour n’a pas changé et mon respect reste le même. Je vous suis fidèle ».

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Dalida Forever - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Dalida, Eternelle...
  • Dalida, Eternelle...
  • : Le blog de référence consacré à la mythique DALIDA. Biographie en français et en anglais, pages thématiques, de nombreuses photos et vidéos... Toute l'histoire et l'actualité de son œuvre en un blog.
  • Contact